Prix de journalisme en loisir

Le Conseil québécois du loisir organise le Prix de journalisme en loisir qui vise à reconnaître l’excellence du travail des journalistes qui contribuent à faire mieux connaître le loisir au Québec.

Récompenser l'excellence

Par ce Prix, le CQL vise à récompenser l'excellence du travail des journalistes qui contribuent à mieux faire connaître les différentes facettes des loisirs pratiqués au Québec ou par des Québécois·es ainsi que ses impacts favorables notamment aux niveaux individuel, social, culturel, environnemental et économique. 

Ce Prix vise également à mettre en lumière l’engagement des milliers de citoyens·nes et d’organisations auprès de leurs communautés et dans une grande diversité de lieux, de clientèles ou d’activités afin d’offrir des loisir diversifiés, sécuritaires et surtout, accessibles à tous.

 

Le loisir : un vaste domaine

Par « loisir » on entend les activités librement choisies par plaisir dans le but d’un accomplissement et d’un enrichissement personnel ou collectif. Selon le Grand dictionnaire terminologique de la langue française, le loisir se définit comme une activité individuelle ou collective de nature variée (culturelle, sportive, touristique, de plein air, etc.) à laquelle une personne se consacre volontairement pendant son temps libre.
Pour en savoir plus sur le loisir selon le CQL, visitez notre section Qu'est-ce que le loisir

Lancement des Prix 2022

Les inscriptions pour les Prix de journalisme en loisir du CQL seront maintenant ouvertes!  Tous les détails sont dévoilés ci-dessous.

 

Date limite d'inscription : 1er février 2022

Catégories et bourses

Catégories

Un journaliste peut soumettre jusqu’à deux (2) documents, tel que diffusé, dans plus d’une catégorie. 

 

 

Bourses

  • Bourse de 800 $ et un trophée accordés au Premier Prix dans chacune des catégories.

  • Bourse de 500 $ et un trophée accordés au Prix COUP DE COEUR du Jury.

Critères, conditions et inscription

CRITÈRES D'ÉVALUATION

Les membres du jury évalueront essentiellement la qualité journalistique des documents en fonction des critères suivants :

  • La qualité de la recherche journalistique ou la diversité des sources utilisées;
  • La qualité de l’écriture et de la structure narrative;
  • La bonne utilisation du média;
  • L’apport du document à une meilleure connaissance du loisir.

Sont acceptés les documents diffusés entre le 1er  janvier  et le 31 décembre dans une entreprise de presse québécoise.
Être journaliste

Selon la définition de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec :

Est reconnu comme journaliste celui ou celle qui, sans exercer en parallèle un métier ou des fonctions incompatibles avec le journalisme et sans être autrement en conflit d’intérêts avec la pratique du journalisme, a pour occupation principale, régulière et rétribuée l’exercice d’une fonction de journaliste.

Le journaliste doit travailler dans une optique d’intérêt public, pour une entreprise qui est au service des citoyens et non pas d’intérêts particuliers. Cette entreprise :

  • publie un ou plusieurs journaux ou périodiques traitant de l’actualité;
  • gère un poste ou un réseau de postes de radio, un ou plusieurs canaux de télévision dotés d’un service d’information ou diffusant des émissions produites dans une optique journalistique;
  • gère un service d’agence de presse privée ou d’agence publique d’information dotée d’un statut autonome;
  • produit une ou plusieurs émissions d’information ou sites Internet couvrant l’actualité dans une optique journalistique.

À noter : les publications d’entreprises, d’organismes privés ou publics et d’associations ne sont pas considérées comme des entreprises de presse à moins que l’entreprise, l’organisme ou l’association dote la publication d’une structure autonome et s’engage par écrit à respecter l’indépendance rédactionnelle de la publication face aux intérêts spécifiques de l’entreprise, de l’organisme ou de l’association.


Les documents doivent traiter de sujets spécifiques ou d’intérêt général se rapportant aux loisirs pratiqués au Québec ou par des Québécois. Le mot loisir excluant toute activité professionnelle. (Voir en exemple les documents primés


Les documents peuvent être présentés en français ou en anglais.


La candidature d’un journaliste peut être soumise par le journaliste lui-même ou son rédacteur en chef, chef de service, directeur de l’information, réalisateur ou par un organisme, etc. Dans ces derniers cas, le journaliste doit obligatoirement en être informé.


Un journaliste peut soumettre jusqu’à deux (2) documents, tel que diffusé, dans plus d’une catégorie.


Les documents faisant partie d’un dossier sont considérés comme une seule oeuvre. Le terme « dossier » désigne une oeuvre journalistique sur un même sujet qu’on fait paraître dans une même édition d’une publication mais en plusieurs tranches. Ce n’est pas le suivi d’un événement.


Les séries ne sont pas acceptées comme une seule oeuvre. Vous devez choisir un ou deux textes à présenter seulement. Rappelons qu’une « série » désigne une oeuvre journalistique sur un même sujet qu’on fait paraître en plusieurs tranches, dans des éditions différentes d’une même publication. Ce n’est pas le suivi d’un événement.


La version telle que diffusée des documents audio et audiovisuels ne doit pas excéder 60 minutes.


Les documents promotionnels, publireportages, cahiers publicitaires, etc. ne sont pas acceptés.


Un document signé par plusieurs journalistes est accepté dans la mesure où on ne peut dissocier les contributions de chacun.


L’évaluation du document par le jury est conditionnelle au respect des conditions de participation.


Les membres du jury doivent attendre deux ans après la fin de leur mandat avant de pouvoir participer au Prix.


Si votre travail constitue un travail d’équipe, chaque membre de l’équipe pourra être mentionné 

 

Les documents peuvent traiter :
  • des associations de loisir et de sport amateur du réseau fédéré québécois;
  • des participants, des membres et des bénévoles de ces associations;
  • d’activités, d’événements ou de programmes de loisir culturel, de plein air, scientifique, socio-éducatif, sportif, touristique;
  • d’équipements, de lieux, de sites et d’aménagements destinés à la pratique d’une activité ou à des fins de loisir;
  • de sujets d’intérêt général se rapportant aux loisirs pratiqués au Québec ou par des Québécois.

Il n'y a aucun frais d'inscription

 

À inclure au dossier de candidature :

  • Vous devez transmettre via le formulaire en ligne vos documents sous format PDF ou un lien Internet valide* vers le document tel que diffusé;
  • Les documents audio et audiovisuels doivent inclure la présentation du reportage lors de sa diffusion;
  • Chaque document audio et audiovisuel (support pour Radio, Internet et Télévision : lien web)  doit être accompagné d’un court texte de présentation;
  • Vous devez transmettre une brève présentation de votre parcours qui sera utilisée ultérieurement, si vous recevez un prix.

*Un lien Internet non valide annulera le document soumis.

Les documents sont la propriété du Prix de journalisme en loisir. Les décisions du jury sont finales et sans appel.


Présentation complète du Prix de journalisme en loisir : CLIQUEZ ICI


Pour toutes questions, contactez-nous :  prixjournalisme@loisirquebec.com

Formulaire d'inscription

Lauréats·es des éditions précédentes

Jury antérieur

Alizée Calza, présidente du jury

Journaliste de formation, Alizée Calza a rejoint l’équipe de Conseiller et de Finance et Investissement en 2017. Elle y occupe désormais le poste d’éditrice adjointe. Si la finance semble être éloignée du domaine du divertissement et des arts, Alizée est également autrice-compositrice-interprète et harpiste. Elle a également travaillé quelques années comme critique culturelle à MatTv.

 

Anne-Hélène Mai

Anne-Hélène Mai est journaliste-pigiste. Elle œuvre depuis 2017 chez Radio-Canada en tant que reporter, rédactrice et recherchiste. Elle a aussi produit des articles pour des magazines tels que L'Express, Québec Science et Nouveau Projet.

 

Sylvain Poisson

Journaliste de formation comptant plus d’une trentaine d’années d’expérience comme gestionnaire de contenu.  Passionné d’information et de gestion ayant aussi œuvré comme consultant en communication et en gestion.   Actuellement directeur général d’Hebdos Québec, une association d’hebdomadaires indépendants répartis à travers la province. 

 

André Thibault

Monsieur Thibault, professeur émérite en loisir, culture et tourisme, chercheur et conférencier international est détenteur d’un Ph. D. en administration scolaire.

Il est rédacteur scientifique à la Revue Agora Forum et agit comme conseiller auprès d’un grand nombre de municipalités du Québec et du Nouveau-Brunswick. Il est le fondateur de l’Observatoire du loisir du Québec, du Laboratoire en loisir et vie communautaire et du Portail des gestionnaires de bénévoles en loisir. Il a été vice-président de l’Organisation mondiale du loisir et vice-recteur à l’enseignement et à la recherche à l’UQTR.

 

Le jury est indépendant et composé majoritairement de journalistes et d'une personne représentant le milieu du loisir.

Anne-Hélène Mai, journaliste-pigiste. Elle oeuvre depuis 2017 chez Radio-Canada en tant que reporter, rédactrice et recherchiste. Elle rédige aussi régulièrement pour des journaux français tels que L’Express et le Parisien.

 

Sylvain Poisson, journaliste de formation comptant plus d’une trentaine d’années d’expérience comme gestionnaire de contenu. Passionné d’information et de gestion ayant aussi oeuvré comme consultant en communication et en gestion. Actuellement directeur général d’Hebdos Québec, une association d’hebdomadaires indépendants répartis à travers la province.

 

Yolande Dallaire, représentante loisir. Professeure retraitée en 2020, du Département de Gestion et intervention en loisir, du Cégep du Vieux Montréal. Elle possède un Bac en Administration des affaires de l’Université du Québec à Montréal, et une Maitrise en éducation, option Administration de l’Éducation de l’Université de Montréal. Elle a conçu deux programmes de formation, (AÉC). Elle a travaillé dans le secteur municipal pendant dix ans pour diverses municipalités de la région métropolitaine de Montréal où elle a occupé au sein du Service de loisir, de la culture et du développement communautaire les postes d’animatrice à chef de division du secteur culturel et enfin, de directrice du service. Madame Dallaire s’est impliquée auprès Conseil québécois du loisir, notamment en siégeant au conseil d’administration.

 

Le jury est indépendant et composé majoritairement de journalistes et d'une personne représentant le milieu du loisir.

Christian Thivierge, rédacteur en chef Info & Radio, il poursuit son exploration du développement  des contenus sur les plateformes numériques.

Alizée Calza travaille actuellement pour deux publications financières (Finance et investissement; Conseiller).

Mathieu Carbasse est au commande du pupitre numérique de L'actualité depuis avril 2018. Aujourd'hui, il a pour mission d'accompagner L'actualité dans sa transition numérique. 

Sébastien Goulet est animateur et descripteur sportif à l'emploi de la chaîne TVA Sports depuis son ouverture en 2011. Il a également été annnonceur ax Jeux olympiques à cinq reprises. 

Représentante en loisir : Suzanne Lemieux enseigne en Technique de gestion et d'intervention en loisir au Cégep de Saint-Laurent depuis 1997. Depuis trois ans, elle fait partie des jurys du prix du journalisme (CQL) et des prix d'excellence de l'AQLM. 

 

Le jury est indépendant et composé majoritairement de journalistes et d'une personne représentant le milieu du loisir.