Les actualités du CQL


31 - mars - 2017

BUDGET DU QUÉBEC 2017-2018 - Accessibilité à des loisirs de qualité : une perspective plus favorable

 
 
Montréal, le 31 mars 2017 — Le Conseil québécois du loisir (CQL) relève avec intérêt des éléments du budget du Québec 2017-2018 qui annoncent une sensibilité accrue aux loisirs, à leurs bienfaits culturels, économiques et sociaux ainsi qu’à leur contribution à plusieurs défis de la société québécoise, entre autres en matière d’éducation, de santé et de prévention.
 
« Alors que l’éminence du lancement de la politique de l’activité physique, du sport et du loisir et du plan d’action qui l’accompagnera se confirme, et à la lueur de propos constructifs du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, monsieur Sébastien Proulx, nous osons une lecture confiante de l’évolution du partenariat entre l’État et les organismes nationaux de loisir, des contributeurs dévoués et passionnés incitant la population à bouger culturellement, physiquement et socialement. Ce nouveau budget propose une perspective plus favorable pour l’avenir », indique le président du CQL, monsieur Michel Beauregard.
 
Parmi les orientations positives du budget pour le développement et l’accessibilité à des loisirs de qualité, citons :
  • L’importance des investissements dans le développement, l’entretien et la mise à jour des infrastructures récréatives et sportives incluant les sites de plein air et sentiers;
  • L’inclusion des sorties de plein air ou en classes nature une fois par année pour tous les élèves et la possibilité pour les écoles d’acquérir du matériel de plein air;
  • Les investissements en soutien aux festivals favorisant l’accessibilité aux événements;
  • Le soutien visant à rendre les lieux touristiques et culturels plus accessibles aux personnes à mobilité réduite; ainsi que
  • Certaines mesures favorisant un mode de vie physiquement actif.
De façon plus générale, le budget porte l’amorce d’une préoccupation croissante pour le développement de saines habitudes de vie et la prévention, dont les activités de loisir font partie. « Nous sommes convaincus que notre milieu et les loisirs offrent d’incroyables opportunités de développement dans le cadre de programmes gouvernementaux touchant la jeunesse, la réussite scolaire, la santé, les communautés autochtones, l’économie sociale ou le développement social », ajoute le président du CQL.
 
Le CQL sera attentif à la place du loisir et des bénévoles dans la future politique, au renouvellement des programmes touchant les organismes nationaux de loisir, à la disponibilité d’un levier financier pour ces derniers et à l’avenir du Programme DAFA (formation en animation), récipiendaire du Prix international de l’innovation en loisir. Soulignons également que la place du loisir dans la future politique culturelle du Québec fait aussi partie des préoccupations pour l’année en cours.
 
Le Conseil québécois du loisir
Le Conseil québécois du loisir contribue par le loisir au développement social, culturel et économique du Québec. Il défend le droit au temps libre et aux loisirs pour tous et en favorise l'accessibilité.
 
- 30 -
 
Source : Conseil québécois du loisir
 
Information : Joëlle Boulet, conseillère en communication
jboulet@loisirquebec.com ou 514 252-3132 poste 3624

 


Nos réalisations

Déclaration du loisir culturel
Campagne Passion Loisir culturel
DAFA
Prix de journalisme en loisir
Accessibilité Loisir
Elle persiste et je signe
Loisir de plein air au Québec
Des loisirs et des mots
Forum québécois du loisir