Les actualités du CQL


9 - novembre - 2016

Le loisir s'engage pour le communautaire

 
Le Conseil québécois du loisir joint sa voix à la campagne Engagez-vous pour le communautaire et salue une motion de l’Assemblée nationale
 
Montréal, le 9 novembre 2016 — Le Conseil québécois du loisir (CQL) joint sa voix à la campagne Engagez-vous pour le communautaire et salue la motion unanime adoptée à Québec hier à l’effet « Que l'Assemblée nationale souligne l'apport des organismes d'action communautaire autonome au développement social et économique du Québec. Que l'Assemblée nationale demande au gouvernement de rehausser le financement des organismes d'action communautaire autonome ». Dans les deux cas, il s’agit d’accorder aux organismes et aux personnes qui y sont engagées une reconnaissance et un soutien financier adéquat à leurs actions au bénéfice de la qualité de vie individuelle et collective. Respecter la Politique d’action communautaire, bonifier significativement le financement accordé aux organismes et indexer les subventions constituent à ce titre des revendications légitimes.
 
« Cette reconnaissance unanime des élus nous réjouit et nous saluons les organismes communautaires qui se sont mobilisés pour transmettre un message fort sur leur contribution au développement du Québec », d’affirmer le président du Conseil québécois du loisir, mon-sieur Michel Beauregard. « En choisissant de soutenir les organismes de loisir, entre autres au palier national, l’État mobilise un réseau de centaines d’organismes et de milliers de bénévoles qui contribuent généreusement à l’exercice du droit au loisir et au maintien d’un service social de sa responsabilité. Le sous-financement perdurant depuis des décennies pour ces organismes d’action communautaire autonome en loisir a assez duré et il a des conséquences sur l'accessibilité aux services et aux activités des organismes pour les populations qu'ils desservent. Le Québec en entier jouit d’un exceptionnel et fragile privilège à travers l’engagement en loisir, il est temps de se soucier de son avenir ».
 
Les bienfaits et bénéfices sociaux, culturels, économiques et environnementaux du loisir sont documentés ainsi que ses retombées positives en matière de santé physique et mentale, de saines habitudes de vie, de qualité de vie des communautés et des territoires, d’engagement dans la vie démocratique, de persévérance et de réussite scolaire et autres. Il intervient simultanément dans les pratiques libres et organisées et auprès de diverses clientèles ayant des besoins spécifiques tels que les jeunes, les personnes âgées, les personnes handicapées et les personnes démunies.
 
« Au cours des prochaines semaines, le Gouvernement du Québec devrait dévoiler une poli-tique du loisir, du sport et de l’activité physique, un plan d’action et des investissements qui devront renforcer la reconnaissance, le respect et le soutien à la prise en charge du loisir, dans toute sa diversité, par les organismes, leurs travailleurs et leurs bénévoles contribuant de façon remarquable à l’accessibilité pour tous à des loisirs de qualité, sains et sécuritaires », de conclure Monsieur Beauregard.
 
Le réseau associatif du CQL1
Les organismes de loisir sont présents dans l’ensemble du territoire. Le réseau compte 4 718 organismes, dont 4 518 organismes locaux, 150 organismes régionaux et 42 organismes nationaux. Le milieu du loisir fédéré est basé sur une structure de représentation de membres collectifs ou individuels, du niveau local au niveau national. Des ressources humaines rémunérées se trouvent auprès de 1 415 organismes, les autres opèrent sur une base bénévole. L’apport des 590 000 bénévoles œuvrant dans ce domaine est estimé de 1,9 milliard annuellement, selon l’Observatoire du loisir de l’UQTR (2014). Parmi les 4 000 organismes d’ACA, seulement 150 sont issus du milieu du loisir, car eux seuls bénéficient de programmes de reconnaissance et de financement.
 
- 30 -
Source : Conseil québécois du loisir
 
Information : Joëlle Boulet, conseillère en communication
jboulet@loisirquebec.com ou 514 252-3132 poste 3624
 
 
1Alliance de recherche université communauté en économie sociale (ARUC-ÉS) par le biais du Chantier d’activité partenariale loisir et tourisme social, Comité sectoriel de la main d’œuvre en économie sociale et action communautaire (CSMO-ÉSAC). CQL-PSE-Faits saillant oct07.
 

 


Nos réalisations

DAFA
Accessibilité Loisir
Prix de journalisme en loisir
Loisir de plein air au Québec
Des loisirs et des mots
Elle persiste et je signe
Forum québécois du loisir